lundi 11 avril 2011

RCA caps Cardas Signature

Dans le monde des télécommunication, il est reconnu que l'influence des interférences hautes fréquences sur les transmission de données est une composante à prendre en compte dans la mise au point de circuits et de câbles.

De même, les composants électroniques présents dans les appareils haute fidélité et audiophiles, sont autant sensibles aux interférences et pollution électrostatiques que les matériels de transmission. Pour minimiser les influences potentielles, il existe naturellement une méthode classique et efficace qui consiste à blinder par exemple les sections telles que les zones d'alimentation, de conversion Numérique/Analogique ou d'horloge. On peut par exemple observer le soin apporté tout particulièrement chez certains constructeurs haut de gamme :

intérieur de la section d'alimentation du MSB DAC IV Diamond

La construction d'un écran de blindage contre les interférences (EMI./RFI) se fait en général :

  • à l'aide tôle étamée (l'épaisseur doit être de 0,6mm minimum pour offrir un bon niveau d'efficacité) ou de métaux d'autres métaux assemblés en couche
  • de ruban non tissé renforcé par du polyester et recouvert de cuivre
  • de joints silicones spécifiquement étudié pour bloquer les RFI
Afin de réduire encore le niveau de bruit et améliorer la résolution et les silences, tous les éléments susceptible de faire antenne, à savoir les sorties RCA, BNC ou XLR des appareils peuvent être traitées. C'est l'objet des capuchons fabriqués par Cardas.


Cardas fabrique plusieurs types de capuchon, nous avons souhaité tester uniquement le modèle haut de gamme afin d'en vérifier l'efficacité ou d'informer son influence systématique.

Les capuchons sont usinés pour couvrir des prises RCA femelle non utilisées sur les équipements. Ils sont  composés de laiton plaqué nickel.

L'influence de cet accessoire va être testé sur un amplificateur intégré à transistor haut de gamme.

Cardas capuchon RCA Signature 

Les équipements de test sont en premier lieu bouchonnés chacun leur tour en utilisant de simples feuilles d’aluminium pliées et roulées autour des prises RCA.  Ceux-ci sont ensuite échangés par les capuchons Cardas Signature.

Capuchon en aluminium 

Le protocole de test utilisé est relativement simple, écoute d'un morceau de jazz acoustique à la prise de son correcte dont le bruit de fond est fort présent dès que l'on monte un peu le volume. Pour cela j'ai choisi Up for it de Keith Jarrett trio.

Sans les capuchons, l'écoute est agréable, le piano sonne juste mais il réside comme un très léger voile qui décridibilise quelque peu les timbres.

L'adjonction des capuchons en aluminium apporte une amélioration au niveau des silences, le niveau de bruit est un peu réduit, la sensation de dureté numérique semble amenuisée à l'écoute et lorsque l'on pousse le son on distingue les micro-détails un peu plus clairement.


Les capuchons Cardas réduisent encore le niveau de bruit de fond et apporte une réelle amélioration au niveau des silences. Du coup les instruments sont encore plus moelleux, les extinctions de notes plus réelles et l'expression de l'électronique gagne donc quelques crans supplémentaires.

Il ne s'agit naturellement pas de révolution, mais la différence est clairement audible et améliore la véracité du message musical. Au niveau quantitatif il semble que ces améliorations n'ait d'intérêt réel que si le matériel est réellement capable de reproduire la musique dans ses moindres détails et par conséquent déjà d'un certain niveau (de prix également).

Au regard de l'amplification accessoirisée autour de 4500€ utilisée, l'adjonction d'un accessoire à 60€ qui apporte un bonus est par conséquent un investissement qui me semble en valoir la peine. A mettre au regard d'un amplificateur ou préamplificateur moyen de gamme, il convient de rester réservé sur l'intérêt de tels accessoires. Ceux-ci n'auront pas forcément d'effet, les composants du matériel utilisés n'ayant pas forcément une marge de progression significative.


Le Site Cardas Audio : http://www.cardas.com/
Lien vers la page dédiée aux capuchons et à la vidéo explicative : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire