dimanche 11 mai 2014

Banc d'essai - Esorteric P1/D1

Est-il nécessaire de présenter Esoteric. La division High End de Teac attire toujours l'attention sur ses nouveaux produits. si le K-03 se vend encore sans soucis, deux ans après sa sortie, le haut de la gamme s'écoule lui au compte goutte. Pour autant il ne se prive pas d'évoluer et de proposer des améliorations technologiques toujours plus étonnantes. 

Ce coup-ci, François qui importe la marque en France nous a laissé une dizaine de jours avec ce système de malade ... plus de 100000€ de matériel. Une source il faut le dire exceptionnelle en termes de délié et de naturel musical; Rien n'y manque, le timing et la phase sont ultraprécis, même en transport CD, la conversion décode tout avec une précision sans aucune sensation autre que celui qu'on éprouve à l'écoute d'un excellent système analogique. De plus, les éléments sont beaux, les lignes sont fines et raffinées, bref, difficile de laisser partir ce petit bijoux à la fois visuel et musical !

Inutile de dire que vu le prix des appareils, nous n'avons pour une fois rien ouvert et travaillé sur les excellents clichés internes très détaillés fournis par le constructeur.

Mais passons au photos et commentaires complémentaires à l'article papier.

Nous admirons les câbles de liaison prévus pour relier les éléments monophoniques entre eux. Je pense que cela se passe de commentaire, la prise est solide, la technique de connexion parfaitement ajustée sans aucun jeu.

topissime la finition de chaque élément; le châssis a été repensé et taillé dans la masse présente des boutons incrustés affleurants, des délicates lignes courbes et une robustesse à toute épreuve.


Ici on perçoit François qui monte élément après élément à notre rédaction. Nous sommes sous le charme de l'électronique aux finitions parfaites tant devant que derrière. Prises dorées, visserie d'exception, connectique exceptionnelle.  Bref, zéro défaut à part les dizaines de câbles qui finissent par transformer notre ensemble de test en véritable régie audio !


Sur la gauche le transport VRDS vu de dos et à ses côtés, sur la droite l'alimentation double mono séparée. Les fameux câbles de la première photo servent à les relier ensemble. Après cet assemblage, viendront s'y ajouter deux convertisseurs de 8 DACs chacun. Un convertisseur est utilisé par voie. Le transports et ces derniers sont reliés vers une horloge externe au Rubidium G-0RB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire